CV : 4 conseils à suivre pour qu’il ne finisse pas à la poubelle

Travailler dans l’industrie du recrutement signifie évaluer des dizaines voire des centaines de CV tous les jours. Un CV pour un candidat, c’est toute sa vie sur une feuille de papier. Mais pour les recruteurs, un CV est beaucoup plus fonctionnel; il représente un simple document qui peut (doit) être décortiqué, lu et évalué par rapport à une liste de critères qui déterminerons l’aptitude d’une personne pour un poste. Cette liste ne contient pas seulement les qualifications et l’expérience requises pour le poste, mais aussi des critères bien plus personnels qui détermineront si votre CV servira de ballon et terminera dans la poubelle ou s’il sera dans la liste des pré-qualifiés pour le poste.

Voici 4 points essentiels dans la rédaction d’un CV que les recruteurs détestent le plus.

  1. Chronologie confuse

Un bon CV ne montre pas seulement où vous avez travaillé et ce que vous y avez fait, mais comment vous vous êtes développé et comment vous avez évolué d’un rôle à un autre. Réussir à reconnaître l’évolution de la carrière d’un candidat et la manière dont il a progressé est beaucoup plus compliqué quand le CV n’est pas dans un ordre logique.

time-94990_1280Aussi, si vous postulez à un rôle en dehors de votre industrie actuelle, il peut sembler judicieux de mettre votre expérience la plus connexe, plutôt que votre expérience la plus récente, en haut de votre CV. Cela peut avoir été une bonne approche lorsque les emplois étaient rares et les demandeurs d’emploi étaient abondants, mais maintenant que les employeurs peinent à trouver de grands talents, ils sont obligés de regarder au-dessus de leur épaule en choisissant d’embaucher des candidats en fonction des compétences récemment acquises. Même si chaque branche a ses propres règles, il est peut-être plus judicieux de se concentrer sur les compétences que vous avez acquises dans votre rôle actuel plutôt que de compter sur la connaissance d’un emploi que vous avez quitté il y a quatre ans.

  1. Un CV de plus de 2 pages

Alors attention ! Une troisième page sur votre CV ne va pas l’envoyer directement à la poubelle, c’est certain. Mais trois pages de préambule avant votre historique professionnel ou un roman de 20 pages n’emplit pas les recruteurs de joie surtout quand ils jettent un œil sur la pile de CV sur le bureau qu’il va falloir trier.

Il est compréhensible de vouloir mettre un maximum d’informations de peur d’oublier le seul élément potentiellement important, mais une incapacité à être concis peut compter beaucoup plus que d’avoir fait les vendanges pendant vos études entre 2001 et 2005. Il vaut détailler de manière pertinente vos deux ou trois dernières expériences. Pour la forme, il est plus agréable d’utiliser un système de puces ou tirets et de mentionner des résultats concrets et quantifiables, plutôt que de faire des paragraphes, dans lesquels les informations les plus pertinentes pourraient se perdre. Une autre excellente façon de garder votre CV court et fluide est d’éviter les clichés et lapalissades : écouter de la musique et sortir avec des amis et une capacité à utiliser Microsoft Office sont des traits universels de nos jours. Utilisez le temps limité, pendant lequel le lecteur a votre attention, pour lui faire passer des infos pertinentes et uniques à votre sujet.

  1. La surutilisation du jargon

Peu importe l’industrie dans laquelle vous travaillez ou souhaitez travailler : si vous mettez votre CV sur un site d’emploi ou si vous postulez en ligne, il est probable qu’au moins 90% des gens qui regarderont votre CV en premier seront recruteurs, et 90% de ces recruteurs n’ont pas une connaissance profonde du métier qu’un spécialiste pourrait avoir. Être spécialisé dans le recrutement implique l’analyse du marché et l’utilisation du réseau bien plus que les subtilités techniques d’une industrie. Il est donc utile de prendre un peu de recul et de penser aux mots clés qu’un recruteur pourra employer pour trouver votre profil, et de s’assurer d’utiliser un champ lexical complémentaire dans votre CV pour augmenter vos chances d’être trouvé et compris.

  1. Fautes d’orthographe et de grammaire

Le grand gagnant de ce qu’un recruteur déteste le plus. Il n’y a aucune excuse pour avoir un CV mal orthographié et grammaticalement incorrect surtout lorsque Microsoft Word vous mâche le travail et que nous avons tous un ami qui passe son temps à corriger les fautes de ses amis sur Facebook. Prenez un peu de temps pour corriger les lignes rouges ondulées et demandez à votre ami de corriger vos fautes.

Cela ne fait aucun doute que la rédaction d’un CV est difficile. D’une certaine manière, il est plus délicat qu’un entretien d’embauche, l’interaction lors d’un entretien pouvant être beaucoup moins restrictive que de présenter un CV sous les yeux d’une personne. Le challenge consistant à résumer sa vie professionnelle en 2 feuilles A4 peut paraître énorme, surtout après avoir passé des heures à sa rédaction et que le téléphone ne sonne toujours pas, la boîte e-mail reste vide.

Évitez ces erreurs fatales, faites relire votre CV et augmentez les chances que votre téléphone sonne. Faut-il encore avoir indiqué ses coordonnées sans erreur.

Retrouvez d’autres conseils ici: http://www.jobinberlin.com/conseils-emploi/

Retrouvez les offres d’emploi actuelles sur jobinberlin.com

Inscrivez-vous à la newsletter et restez informer sur l’emploi à Berlin: http://www.jobinberlin.com/offres-emploi-stage-berlin-nl/

Conseils emploi