Ce que vous ne savez pas sur les salaires Berlinois

À Berlin, les débutants dans la scène start-up gagnent moins que dans les secteurs classiques, mais l’ascension est bien plus rapide.

La plupart du temps, on entend parler de la scène start-up Berlinoise dans la presse quand il s’agît de millions dépensés dans l’acquisition d’une start-up, comme dernièrement la vente de 6Wunderkinder à Microsoft. Une exit qui a fait du fondateur un multimillionnaire. Cependant on en sait beaucoup moins sur ceux qui travaillent dans la salle des machines et qui ont aussi participé à la montée de cette start-up. Combien gagnent les développeurs, ceux qui acquièrent les clients et ceux qui recrutent les équipes, etc… ?

En dessous de la moyenne

Malgré les quelque 60.000 personnes qui, selon l’IBB (Investitionsbank Berlin), travaillent dans des sociétés internet à Berlin, il n’y a pas assez de statistiques disponibles pour fournir des chiffres suffisamment fiables. Alors que les employés issus de la branche, dans laquelle les start-ups se situent, gagnent entre 38000€ et 51000€ par an, Malekshah Ünver, recruteur et fondateur de la start-up StartupCVs.com, pense que l’on gagne en réalité bien moins.
Il estime qu’environ la moitié des employés de start-ups gagnent moins de 3000€ brut par mois (c’est-à-dire 36000€ par an). “Ceci est relativement peu, car, selon notre analyse, plus de 90% sont diplômés.” En comparaison, les diplômés gagnent à Berlin en moyenne autour de 49000€ brut.

Cependant, les revenus sont très variables dans la scène start-up, comme le montre une évaluation de la plate-forme StartupCVs.com. L’analyse détaillée de 1000 candidats pour des emplois en start-up à Berlin, a montré que les jeunes professionnels de ce domaine gagnent relativement peu.
Pour ces candidats sans ou avec peu d’expérience, les salaires se situent autour de 29000€ brut. “En réalité, on peut même réduire cette moyenne d’un cinquième”. Cela représenterait un salaire d’environ 23000€ par an, soit un peu de plus de 2000€ brut, ce qui est relativement peu pour des personnes qui possèdent un diplôme.

Chez les développeurs, c’est pareil

Même les développeurs et experts IT, parmi les mieux payés de la scène start-up berlinoise, doivent s’attendre à un salaire de départ moyen de 35000€ selon une analyse effectuée par le site 4scotty.com, spécialiste du recrutement IT. Et donc bien en dessous du salaire de départ moyen que pourrait gagner un diplômé issu d’une école de commerce (39352€) ou encore un développeur (42782€).

Cependant, contrairement aux entreprises « classiques », les employés de start-ups peuvent très rapidement augmenter leurs salaires. Un très bon profil, intelligent et avec d’excellentes qualifications, va peut-être commencer avec un salaire de 50000€ en start-up, au lieu de 60000€ dans une grande entreprise, mais après 3 ans, un employé d’une grande entreprise va peut-être gagner 70000€ alors que dans une start-up, il pourra compter jusqu’à 100000€ par an.

La raison: «Dans un groupe, vous êtes une personne parmi des milliers. Dans une start-up, vous êtes une personne parmi 10 et pour un chef, c’est une catastrophe de perdre un très bon élément qui partirait chez la concurrence. « Dans la pratique, on voit très vite qui est performant » selon la directrice du personnel de Rocket Internet. “À partir de là, le salaire peut augmenter rapidement.”. Il n’est pas rare de renégocier un salaire tous les 6 mois.

Conseils emploi